L' HISTOIRE SAINTE, un loto créé par l'aumônier des sourds-muets

Publié le par alainkoli

Les jeux sont une chose bien sérieuse en ce milieu du XIXème siècle, et après le loto napoléonien nous contant l'épopée impériale voici un loto nous contant l'histoire sainte . Ce jeu se présente dans un coffret grand format (45 x 33 cm) illustré d'une grande lithographie monochrome,rehaussée de dorure :

loto-HS.JPG

 

la première originalité de ce jeu est son auteur, l'abbé Lambert  aumônier de l'institution impériale des sourds-muets,que nous évoquerons en fin d'article...

loto-HS--4-.JPG loto-HS--2-.JPG

Le jeu se compose de 24 cartons imprimés recto et verso. Sur une face l'on a des grilles numérotées à la façon du loto classique,le jeu se pratique par le tirage des  pions en buis numérotés de 1 à 90. 

 

loto-HS--9-.JPG

Pour le jeu de l'autre face, celui de l'histoire sainte, l'on utilise pour le tirage les 360 petits cartons qui décrivent chacun un épisode de cette histoire. 

 

loto-HS--7-.JPG

 

les cartons de jeu sont divisés en 9 colonnes donnant les repères chronologiques; l'histoire commence à la création (an zéro ) et s'achève un peu moins de  4000 ans plus tard ( mort de la mère d'Aristobule en 3898 )...

loto-HS--5-.JPG loto-HS--8-.JPG

 

Revenons sur le créateur du jeu, l'abbé Lambert ,premier aumônier de l'Institut impérial des sourds-muets.

La création de cet institut est due au combat mené par l'abbé de l'Epée (1712-1789 ) ,qui a perfectionné et intégré le langage des signes à l'éducation des enfants sourds-muets. L'école des sourds-muets de Paris a été transférée peu après la mort de l'abbé dans les locaux d'un ancien séminaire rue du Faubourg St Jacques .La langue des signes parisiens a continué d'être utilisée à l'institut mais aucun dictionnaire n'en avait été réalisé. C'est Louis Marie abbé Lambert ( 1814-1892 ) qui réalisa ce dictionnaire bilingue français/langue des signes,associant dessins et descriptions, paru en 1865.

Si l'histoire a quelque peu retenu le nom de l'abbé Lambert c'est donc pour ce dictionnaire qui sert encore aujourd'hui de référence, et non pour ce jeu de loto dont seuls quelques collectionneurs connaissent l'existence !  .

La lithographie de l'illustration du jeu est signée de Jérôme Clamaron qui dirigeait l'atelier lithographique de l'institution des sourds-muets et qui édita en 1873 un recueil de planches abécédaires ( alphabet dactylologique ), dernier recueil de signes illustré du XIXème siècle.

Notons enfin qu'il est indiqué en bas de la règle du jeu " propriété de la maison GEDALGE Jeune à Paris", qui est sans doute l'éditeur. Une librairie parisienne porte encore ce même nom.

 

 

 

Publié dans collection personnelle

Commenter cet article

HERVOUIN Christine 06/02/2012 10:50

Quelle rareté ! Une de mes filles apprend la langue des signes pour compléter sa formation, l'historique va l'intéresser.
Merci pour ce partage de connaissances et continuez à nous faire découvrir vos merveilles !