les jeux d'OMBRES CHINOISES et le THEATRE de SERAPHIN

Publié le par alainkoli

Le spectacle des ombres chinoises remonte à la plus haute antiquité.Tous les peuples de l'orient sont familiarisés depuis fort longtemps avec les théâtres d'ombres.En France le premier théâtre d'ombres fut créé à Versailles en 1772 par Séraphin, et il connut un énorme succès.Le théâtre Séraphin s'installe à Paris au Palais Royal en 1784 et y connait un plein succès pendant 75 ans.  Transporté en 1859 sur les boulevards il est peu à peu délaissé par le public, les marionnettes remplacent les Ombres.  

       001

ci-dessus illustration de Ludovic pour le jeu d'ombres chinoises de MD Mauclair Dacier 

    Après le déclin du Séraphin il a fallu trouver du nouveau, et c'est à Caran d'Ache que l'on doit l'idée de découper en ombres non seulement des personnages isolés mais des groupes entiers ...Son spectacle d'ombres "L'épopée" inspiré par Napoléon fut représenté  avec succès au cabaret du Chat-Noir  en 1886 

 

      003

ci-dessus le théâtre du jeu MD 

Pour son jeu d'ombres chinoises MD propose dans un coffret illustré par Ludovic un théâtre formé d'une toile tendue, encadrée par un cartonnage à décor oriental; les personnages et les différents sujets sont à découper et à assembler à partir de planches imprimées; MD fait appel à des planches de l'imagerie PELLERIN d'Epinal :

 

002.JPG 

 

Un petit fascicule donne le texte de petites pièces à jouer : ce sont  " le pont cassé " , "la tentation de St-Antoine" et "le rêve de Polichinelle" ; ces pièces sont celles qui étaient jouées par le théâtre de Séraphin ," joignant à la simplicité une aimable gaieté qui amuse l'esprit sans le fatiguer " !

 

L'éditeur Saussine va lui aussi éditer son théâtre d'ombres :

004-copie-1.JPG

 

 

DSC08978.JPG

 

Saussine propose de façon identique à MD un livret avec le texte des 3 mêmes farces issues du théâtre Séraphin; celle du" pont cassé"  est évoquée par le couvercle, et pour le théâtre l'on a aussi un décor orientaliste.

 

 ( "le pont cassé " est le pont d'Avignon, que Pierre le maçon travaille à réparer, au grand dam de Nicolle le batelier qui fait le passeur sur le Rhône ; un marseillais ,Croustignac,veut traverser pour aller à l'auberge du Croissant d'Or; Pierre lui conseille d'imiter les canards ! mais Nicolle offre ses services pour 5 livres, et lorsque passe le bateau Pierre mécontent y fait tomber plâtre et briques...Croustignac furieux  se saisit de  Pierre et le jette dans le Rhône "à toi de faire comme les canards ! "...

le pauvre sera repêché,le rideau peut tomber ) 

 

Publié dans collection personnelle

Commenter cet article