Léon SAUSSINE nous conte les fées en loto mobile

Publié le par alainkoli

     DSC06325  DSC06339  DSC06337   DSC06336    DSC06351

Léon SAUSSINE éditeur de ce loto des contes de fées le présente comme d'un genre tout à fait nouveau : 

DSC06325

il s'agit en effet d'un "loto mobile" : on en comprend le principe à l'examen des cartons du jeu :

DSC06337

chaque sujet du carton a une partie mobile qui, tout en animant le personnage, permet de cacher le numéro le plus proche lorsqu'il a été tiré .Laissons Léon Saussine nous l'expliquer :

DSC06332

La boîte dans laquelle cette première édition du jeu est présentée est intéressante par son côté pédagogique puisque l'on nous montre comment le jeu est fabriqué :

DSC06325 DSC06330

Le fond du couvercle est une chromolitographie sur laquelle on trouve les éléments qui seront les parties mobiles;un trait encercle les parties qui concernent un même carton.  Au centre du couvercle est collée sur la première chromolithographie celle d'un carton de jeu avant qu'il ne soit garni des parties mobiles.En dessous la présentation du jeu est faite sur un papier découpé et collé  sur la gravure du fond.

DSC06331             Au dos du couvercle est collée la chromolithographie d'un autre carton avant habillage ; l'on remarque les points où il faudra trouer pour introduire l'attache de la partie mobile.

Cet ancien jeu compte 12 cartons illustrés et 48 petits cartons numérotés pour le tirage  

DSC06341

DSC06340

DSC06342 

Ainsi Léon Saussine qui édite ce jeu vers 1890 n'utilise pour sa boîte aucune autre gravure que celle des cartons; ce ne sera pas le cas lors d'une édition postérieure effectuée par ses successeurs au début du XXème :

DSC06336

Ne laissons pas passer l'occasion de comparer les cartons de ces deux éditions :

DSC06333 DSC06335

carton coupé à la dimension de la gravure, et verso nu, faisant apparaître les rabats des attaches parisiennes 

DSC06337 DSC06338

sur l'édition suivante les cartons sont agrandis et habillés recto verso d'un papier décor; l'attache des parties mobiles se fait par des rivets;

Léon Saussine est-il le premier a avoir édité un tel type de jeu? D'autres appelleront ce type de jeu "loto animé ", mais il y en aura assez peu, sans doute par suite du caractère assez fragile de ces cartons qui ne peuvent pas résister longtemps à des manipulations par des enfants;on ne trouve plus guère aujourd'hui que des cartons mutilés...

la collection comprend outre ce jeu un loto animé dont l'éditeur n'est pas identifié de façon certaine, dont les cartons illustrés de caricatures feront l'objet d'une prochaine présentation détaillée.                      

 

Publié dans collection personnelle

Commenter cet article