Les 7 différences...

Publié le par alainkoli

        La réunion de deux versions différentes d'un même jeu est toujours un  plaisir pour un collectionneur, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un jeu rare comme ce loto Coq-à-l'Ane dit aussi jeu des arts et métiers. La première version (photo de gauche ) attribuée à Coqueret a été décrite ici-même article du 29 décembre 2016 .La seconde version est due à Watilliaux.

Les 7 différences...Les 7 différences...

L'inversion des couleurs est la première différence qui saute aux yeux....mais avec un peu plus d'attention l'on constate que la gravure représentant une tablée de joueurs est redessinée,ainsi que les objets en médaillons

Les 7 différences...Les 7 différences...

Seule la mention "déposé" figure visiblement sur les deux couvercles...mais en bas du dessin à la table rouge se lit le nom du dessinateur, il s'agit du bien connu Bernard Coudert.  Les cartons du jeu sont redessinés :

Les 7 différences...
Les 7 différences...

les objets sont nominativement conservés...le numérotage est modifié ( de dizaines en dizaines chez Coqueret, en continu chez Watilliaux...)

Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...

Chez Coqueret le jeu est composé de 10 cartons ( numérotage de 1 à 100) , il n'en est conservé que 9 chez Watilliaux, ce qui permet de retrouver le classique 1-90 . La sacrifiée est la modiste dont nous regretterons les "capottes" :

Les 7 différences...

Watilliaux va apporter à ce jeu un attrait supplémentaire qui en fera un véritable jeu de coq-à-l'âne. Il l'explique dans sa règle du jeu (cliquer pour agrandir) :

Les 7 différences...
Les 7 différences...

Le dos de cette carte est le seul endroit du jeu où nous trouvons le nom de Watilliaux , nous permettant de lui en attribuer la paternité :

Les 7 différences...

 Coqueret nous proposait des "haricots de Soissons" , indication remplacée sur le jeu Watilliaux par la date "1872" et les initiales B.C. (Bernard Coudert). Cette indication est à rapprocher de la date de 1875 à laquelle s'opère la succession entre les deux éditeurs. 

La version Coqueret fait partie des collections du Musée des Arts Décoratifs de Paris, la version Watilliaux de celles du Musée de L'Education de Rouen....mais si vous voulez voir les deux ensemble il n'y a peut-être que votre serviteur qui pourra satisfaire votre demande !

Bonne rentrée...

Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...
Les 7 différences...

Commenter cet article

Angelilie 04/09/2017 02:15

Un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir