LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD

Publié le par alainkoli

LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD

Décrire la vie militaire a inspiré plusieurs jeux à Mauclair Dacier dont celui appelé "Le Régiment" qu'il présente ainsi :

Le Régiment,ce nouveau jeu que nous dédions à la jeunesse française,sera certainement accueilli avec le plus grand plaisir / Dessiné par un de nos meilleurs artistes et établi avec les plus grands soins il retrace exactement,sous une forme amusante et intéressante ,les diverses péripéties de la vie militaire./ Les jeunes gens sont ainsi initiés aux épreuves qui les attendent dans cette carrière, et comme le hasard les amène à différentes situations , ce jeu devient des plus attrayants pour eux

Le Régiment, plateau de jeu de 68 cases numérotées

Le Régiment, plateau de jeu de 68 cases numérotées

Le catalogue MD de 1898 propose ce jeu en 3 versions , de 4 à 10 francs, sans préciser ce qui fait la différence de prix ( version litho en noir et blanc, accessoires de jeu ?)

LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD

Dans la collection nous avons réunis deux plateaux de ce jeu : l'un est lithographié et coloré manuellement, l'autre est une chromolithographie aux teintes plus vives:

LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD
LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD

Un examen attentif révèle que les deux versions sont légèrement différentes, la planche a été redessinée entièrement pour la chromo,seule signée de Ludovic :

LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD
LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD
LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD

Simultanément MD propose une description de la vie militaire sous forme de jeu de patience ; le jeu comprend 3 planches de puzzles soit 27 images, du tirage au sort à la libération...

   la vie militaire en puzzle

la vie militaire en puzzle

Le service militaire durait 3 ans ( jusqu'en 1905 )...mais les jeunes de 20 ans qui tiraient au sort les bons numéros ( les petits ) ne faisaient qu'un an ( deux pour les illettrés ) ! Ceux qui séjournaient parmi l'armée d'active de 21 à 24 ans avaient largement le temps de profiter des joies de l'escadron :

les gaietés de l'escadron, jeu breveté en 1889
les gaietés de l'escadron, jeu breveté en 1889

les gaietés de l'escadron, jeu breveté en 1889

Sur les images précédentes l'on ne voit guère nos soldats pratiquer des jeux de société...pourtant ils jouaient aux cartes et au loto...ainsi l'on trouve dans le Dictionnaire de la Grande Armée d'Alain Pigeart les appellations données par le "perroquet" aux numéros du loto, certaines étant demeurées dans la tradition de ce jeu :

LA VIE MILITAIRE à la fin du XIXème siècle selon MD

Bonnes rifles !

Commenter cet article