Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?

Publié le par alainkoli

Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?

De Mme BRISSE , éditrice de jeux à Paris à compter de 1856, nous avons déjà présenté ici quelques jeux et nous y ajoutons une trouvaille récente qui nous laisse face à quelques interrogations. Il s'agit d'un ensemble de 15 cartons parmi lesquels celui ci-dessus , dont l'illustration présente notre fabuliste reposant sous une sorte d'arc de triomphe,recevant la visite du corbeau...

Ce carton particulier porte la mention "Brisse édit.Paris", et sous la gravure : Alphabet des Fables de La Fontaine ". Un alphabet de fables? Ceci n'a aucune signification! L'intention était peut-être "loto alphabétique des Fables..". Le nombre 90 au centre du carton annonce un jeu de loto, mais quel est l'intérêt d'un carton portant ce seul nombre ?

Examinons d'autres cartons de ce jeu :

Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?
Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?

La logique du loto est d'avoir des cartons avec un nombre identique de numéros pour donner aux joueurs des chances égales. Souvent l'on a 15 cartons portant chacun 6 nombres, et le tour est joué. Mais ici avec le carton "90" il nous reste 14 cartons pour 89 numéros , ce qui pourrait se résoudre par : 9 cartons de 6 numéros et 5 cartons de 7 numéros (54+35=89) ... 

Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?

ce n'est pas la logique de Mme Brisse car nous comptons autant de cartons de 6 numéros que de cartons de 7 numéros, et ceci donne 91 numéros soit 2 de trop...

en reprenant l'étude des numéros nous découvrons que 4 sont en double (le 30, le 47, le 63 et le 72) ... et 2 sont absents ( le 49 et le 65 ) !

L'alphabet est présent par une lettre sous chaque fable ; il est donc épuisé au treizième carton , et le quatorzième porte en remplacement " 8cca" et "le" , quelle idée ?

Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?

Cette numérotation anarchique nous rappelle celle déjà constatée sur un loto historique des rois de France, par la même Mme Brisse. Sur ce jeu de 12 cartons chaque illustration recevait un numéro dans l'ordre chronologique des souverains :

Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?

Mais une fois arrivé au dernier carton et donc au numéro 72 l'éditrice a voulu poursuivre jusqu'à 90 et pour cela a redistribué des numéros de façon anarchique, et la palme en revient au dernier carton avec ses 11 numéros ( dont l'un a semblé erroné à un joueur )

Madame BRISSE savait-elle jouer au loto ?

Sans misogynie aucune nous pensons que Mme Brisse avait quelques problèmes avec les chiffres, et qu'elle réussissait peut-être mieux dans la confection de ses boîtes de perles et de broderie !

( extrait d'un catalogue F. Theimer )

( extrait d'un catalogue F. Theimer )

Commenter cet article