bègues ou fainéants, nos rois de France...

Publié le par alainkoli

Xavier Bony rédacteur en chef de la revue Collectionneur&Chineur ayant attiré aimablement l'attention sur notre article dans la rubrique www.le-blog-des-collectionneurs.fr du numéro 218 paru ce vendredi, nous le remettons en première ligne afin que les lecteurs le trouvent aisément...merci à la rédaction de C&C de suivre ainsi notre actualité !

bègues ou fainéants, nos rois de France...

nos rois de France qui ont eu l'honneur d'illustrer bien des jeux de lotos au long du XIXème étaient parfois affublés de surnoms plus ou moins sympathiques, souvent dans le but de les distinguer d'un homonyme...nous retrouvons quelques appellations sur ces cartons d'un loto de 1850...

sur ce premier carton nous trouvons en n°2 Clodion dit le chevelu comme furent les premiers chefs francs mais surtout , baissant humblement la tête ( n°5 ), Clovis le grand qui n'est autre que Clovis 1er, roi des francs saliens puis de tous les Francs. Il passa sa vie à réunir un royaume qui à sa mort en 511 sera divisé entre ses quatre fils...la date du début de son règne ( autour de 481 ) a été omise...

bègues ou fainéants, nos rois de France...

ci-dessus nous avons un bref (Pépin ), un débonnaire, un chauve, un bègue et un gros...l'origine des surnoms est souvent incertaine...ainsi Louis au n°25 n'est cité comme débonnaire que dans une seule biographie, et le seul surnom attesté de son vivant et retenu par les historiens d'aujourd'hui est "le pieux " ...son successeur "chauve " se serait fait raser le crâne en signe de soumission à l'église..

de Eudes à Philippe 1er

de Eudes à Philippe 1er

Charles le simple (n°51) n'était pas un sot , la signification de ce surnom a été dévoyée... "simplex " signifiait "honnête,sincère, pur, convivial " ...ce roi a eu un règne mouvementé, et lorsqu'il fut emprisonné sa seconde épouse, fille du roi d'Angleterre, traversa la Manche avec son fils .Celui-ci qui sera rappelé pour règner sera ainsi appelé Louis IV d'outremer (n°33)

Le 35 Louis V n'a été dit fainéant ( " fait néant) que postérieurement à son règne qui fut très bref (mars 986 à mai 987). Il n'eut pas d'héritier d' Adélaïde d'Anjou", qu'il épousa à 15 ans alors qu'elle en avait 20 de plus et était déjà veuve par deux fois.Ce jeune débauché qui mourut d'un accident de chasse ( chute de cheval ! ) fut ainsi le dernier roi carolingien.  

bègues ou fainéants, nos rois de France...

Les amateurs de jeux n'étant pas obligatoirement fans de rappels historiques nous en resterons là avec les surnoms et nous intéresserons plutôt à la manière dont l'éditeur hélas inconnu de notre jeu a pu aller jusqu'au numéro 90 comme il se doit pour un loto.

Un huitième carton portant les dix numéros allant de 70 à 79 ne reçoit que 3 effigies : Charles X, Louis-Philippe et enfin Louis Napoléon. Pour ce dernier la mention "Président 1848" nous permet une datation précise du jeu, puisqu'en décembre 1852 il sera Napoléon III Empereur ...

Pour le neuvième carton ( de 80 à 90) l'illustration nous ramène aux origines avec un chef gaulois porté par quatre soldats...

bègues ou fainéants, nos rois de France...

je pensais que l'article que j'écris au fur et à mesure de l'examen de ce jeu s'arrêterait ici, avec la remarque que la disposition aléatoire des numéros sur les deux derniers cartons ne permettait pas le jeu par quines mais seulement par carton plein...mais je remarque que le dernier carton ne comporte pas 10 mais 11 numéros et j'ai du en rechercher la cause, trouvée avec l'examen plus attentif des cartons . Examinons de plus près le carton 3 présenté plus haut :

bègues ou fainéants, nos rois de France...

Pour ces deux rois qui régnèrent en tandem, l'un sur l'Aquitaine et la Bourgogne, l'autre sur la Neustrie et la Francise, le même numéro 28 a été attribué...décision étonnante puisque ceci conduit à un carton à 9 numéros ! Mais après tout rien d'étonnant à cette répétition puisque ces rois succèdent à ...Louis le bègue !

Publié dans lotos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article