D'Ennery, à la grâce de Dieu !

Publié le par alainkoli

D'Ennery, à la grâce de Dieu !

Adolphe d'Ennery (1811-1899) dont le nom nous est peu coutumier aujourd'hui est l'auteur à succès de plus de 250 ouvrages. Ses pièces de théâtre , succès après succès , lui apportèrent rapidement une fortune qu'il investira dans la station de Cabourg dont il fut l'un des fondateurs.

D'Ennery, à la grâce de Dieu !

Son oeuvre la plus connue reste " Les deux orphelines" , parue en 1873 sous forme de cahiers et en 1895 sous forme de livre...il en sera tiré 20 versions au cinéma ! Mais nous sommes amenés à évoquer ici un autre grand succès , " la grâce de Dieu", drame en 5 actes mêlés de chants qui fut joué au théâtre de la Gaîté en 1841. Cette histoire d'une pauvresse qui doit quitter sa Savoie pour fuir les avances d'un bourgeois ( "le commandeur" ) inspira l'opéra de Donizetti " Linda di Chamonix " présenté à Vienne l'année suivante.La gravure ci-dessus montre Marie qui, bénie par son curé, salue ses parents avant de partir pour Paris " à la grâce de Dieu " .Contemplant la scène ,le jeune colporteur dont Marie est éprise est en fait le marquis de Sivry...

D'Ennery, à la grâce de Dieu !

Pendant son séjour à Paris Marie retrouve son marquis qui l'aide à perfectionner ses talents de chanteuse, mais aussi le commandeur qui la fait enlever et la séquestre...

D'Ennery, à la grâce de Dieu !

De l'appartement où elle est recluse l'on fait voir à Marie le mariage qui se prépare, celui du marquis de Sivry à une jeune fille de sa condition...elle pousse un grand cri et tombe dans la folie..

Le succès de ce mélodrame avait sans doute marqué les mémoires populaires , assez pour que la grande imagerie d'Epinal en fasse l'évocation avec cette série de planches de puzzles, en 1857 soit 16 ans après la création au théâtre

Le fondateur de l'imagerie, Jean Charles Pellerin, avait transmis officiellement en 1828 ses brevets d'imprimeur et de libraire à son fils .L'imagerie Pellerin et Cie passe alors du stade artisanal au stade industriel...de 50 ouvriers en 1832 à 90 en 1842 puis 180 en 1860. Jusqu'à cette date l'impression des images se faisait à partir des bois gravés, par la suite la xylographie cède la place à la lithographie...

Si la date de 1857 a pu être avancée pour la création de ce jeu c'est que la loi sur la presse du 25 mars 1822 imposait à l'imprimeur l'obligation de déposer ses estampes, et que nous les retrouvons aujourd'hui sur le site de la Bibliothèque Nationale avec la date du dépôt...

Et comme ce drame lyrique ne pouvait pas se terminer autrement qu'en chansons nous trouvons le dépôt d'une quatrième estampe montrant Marie ayant retrouvé et la raison et son marquis qu'elle épouse..ouf !

D'Ennery, à la grâce de Dieu !
D'Ennery, à la grâce de Dieu !

Quant à Adolphe d'Ennery il quittera définitivement la scène en 1899 et sera enterré au cimetière du Père Lachaise. Il lèguera un musée qui porte son nom et où sont exposées les collections d'objets d'art japonais réunis par son épouse...

Publié dans puzzles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article