diableries...

Publié le par alainkoli

diableries...

Le XXème siècle qui verra le grand essor de la science n'est pas très loin, mais en attendant le diable est encore très présent et se manifeste au sein même de la collection de jeux...ainsi ce jeu de mosaïque présenté à l'exposition de 1849 est un "jeu de diableries" même si les modèles à reconstituer sont de simples chiens ou volatiles...

diableries...diableries...

Nous trouvons toutefois ( avec un peu d'imagination ) un vrai diable dans le plus petit format des jeux de parquet de cet éditeur (à noter que les planches modèles sont dessinées par L.VILLENEUVE ,que l'on retrouve comme illustrateur d'autres jeux de l'époque

diableries...diableries...

Les diables sont plus présents chez JL ( maison Jullien ) qui les voit tout en rose :

( petit jeu de parcours style jeu de l'oie, agrémenté d'une cagnotte )   ( petit jeu de parcours style jeu de l'oie, agrémenté d'une cagnotte )

( petit jeu de parcours style jeu de l'oie, agrémenté d'une cagnotte )

chez AWGL le diable a sa maison :

(jeu genre "taquin", 8 pions chiffrés à remettre dans l'ordre en utilisant une case vide )(jeu genre "taquin", 8 pions chiffrés à remettre dans l'ordre en utilisant une case vide )

(jeu genre "taquin", 8 pions chiffrés à remettre dans l'ordre en utilisant une case vide )

Pour accéder à cette maison Watilliaux avait imaginé un "pont du diable" , jeu que MD a repris en le transformant en "passerelle de Mahomet"...nous n'avons pas flouté la photo pour masquer la représentation du prophète, c'est une image qui vient du net faute d'avoir ce jeu !

diableries...diableries...

Le diable avale des couleuvres chez MD et s'éclaire à la bougie ( JJF,SC)

diableries...
diableries...diableries...

les diables peuvent s'amuser entre eux, et ça chauffe :

diableries...diableries...

ils peuvent aussi s'occuper d'affaires terrestres....car si la fermière peut ramener ses lapins à la cabane, il faut bien le diable pour que les députés récalcitrants regagnent la Chambre ! ( ce rapprochement est de SC Simonin-Cuny ! )

diableries...

le diable est un peu partout et souvent source de problèmes :

diableries...diableries...
diableries...diableries...
diableries...diableries...
diableries...

chaud l'enfer et pas facile de dégager le verre de sa bouteille pour boire !

diableries...

Le Tartare Moderne ou nouveau jeu de l'as qui court...la dénomination de ce jeu de A.LION nous est assez mystérieuse...il faut se souvenir que le Tartare est l'endroit le plus profond des enfers entouré de lacs de poix bouillante et où les dieux déchus ne peuvent échapper à leur châtiment...nul ne saurait y consommer un steak tartare ! et " l'as qui court " est la plus faible carte ( le 1 ) dans un jeu où l'on procède à des échanges, donc celle que chacun repasse à son voisin...ici le 1 est "le juif errant "...diable !

diableries...

Commenter cet article