cheval blanc et douaniers de Rousseau

Publié le par alainkoli

cheval blanc et douaniers de Rousseau

Le ROUSSEAU qui nous intéresse ici n'est pas le célèbre peintre naïf mais un tabletier ( fabricant de jeux ) et nous avons le plaisir de vous présenter aujourd'hui un exemplaire d'un " jeu du cheval blanc" remarquable par son ancienneté puisque daté de 1851. Nous détenions de ce même éditeur la série de cartons d'une version réalisée quelques années plus tard , et nous allons donc pouvoir vous présenter ces cinq cartons illustrés en les rapprochant deux par deux :

cheval blanc et douaniers de Rousseau
cheval blanc et douaniers de Rousseau

Carton de la cloche : en haut pour cette première version ( la plus ancienne ) nous trouvons gravé en bas de la cloche "1851 " ce qui correspond selon la tradition de l'époque à la date de dépôt légal du jeu. Rousseau avait commencé son activité en 1845...Sur le second carton la cloche ne porte pas de date mais le nom de Bommier qui est l'illustrateur de la seconde version.

Les cartons du marteau montrent des scènes assez étonnantes :

cheval blanc et douaniers de Rousseau
cheval blanc et douaniers de Rousseau

ce marteau porté par deux individus semble inciter à faire de la casse...mais par pitié les enfants ne touchez pas à la tortue svp ! l'autre carton nous situe assez nettement en région bretonne , avec deux individus qui devancent une procession catholique et qui semblent vouloir détruire une statue païenne dont le socle porte gravé le nom de Bommier..

Sur les cartons réunissant cloche et marteau nous retrouvons sur la cloche l'indication d'une année en chiffres romains pour le premier et le nom du dessinateur sur l'autre :

cheval blanc et douaniers de Rousseau
cheval blanc et douaniers de Rousseau

Les cartons de la douane ( ici il s'agit d 'un octroi ,voir en fin d'article) donnent souvent lieu à des scènes pittoresques...ici l'on s'intéresse beaucoup aux paniers de ces dames...et même au panier de la crinoline chez Bommier, car soulever les jupons pourrait révéler des cachotteries !

cheval blanc et douaniers de Rousseau
cheval blanc et douaniers de Rousseau

L'on voit que d'une version à l'autre les thèmes des illustrations restent souvent assez proches...il n'est d'ailleurs pas exclu que le dessinateur soit le même...

Enfin les cartons du cheval blanc , avec une scène d'enlèvement consenti ?

cheval blanc et douaniers de Rousseau
cheval blanc et douaniers de Rousseau

Pour le jeu daté de 1851 nous avons l'indication de l'imprimeur lithographe : Brioude- Laguerie. Pour exercer ce métier il fallait en effet obtenir un brevet, et le dictionnaire des imprimeurs-lithographes du XIXème nous révèle que Brioude Ernest était breveté de 1834 à 1847, date à laquelle il confie la succession de son atelier à sa soeur épouse Laguerie jusqu'en 1856...ce qui confirme la datation du jeu.

Pour l'autre version , à défaut d'en avoir le coffret nous nous en référons à l'ouvrage de Perrot&Mahy " l'imagerie des jeux de société au XIXème siècle " qui la date de 1860 environ.La date de 1860 est antérieure de peu à la cessation d'activité de Rousseau (1864 ). Les deux versions du jeu sont réalisées avec le même soin, dans la tradition de qualité de cet éditeur .

Retrouvez les jeux de Rousseau et les " jeu du cheval blanc " sur les pages dédiées...

cheval blanc et douaniers de Rousseau
cheval blanc et douaniers de Rousseau

P.S. : Pour mémoire les barrières d'octroi permettaient de taxer les marchandises que l'on voulait faire entrer dans la ville...A Paris le mur des fermiers généraux construit juste avant la Révolution ne fut détruit qu'en 1860...aux ouvertures dites barrières se dressaient des bureaux d'octroi , et c'est dans un de ceux-ci que travaillait comme commis le peintre Henri Rousseau ...son ami Alfred Jarry lui donna pour cette raison le surnom de "douanier "

l'octroi dessiné par Bommier semble être inspiré directement de la Rotonde du Parc Monceau

Pour terminer voici donc le cheval blanc du douanier Rousseau, peint en 1908 :

cheval blanc et douaniers de Rousseau
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article